Kgalagadi du 27.11 au 3.12.2017

27.11.2017 Urikaruus–Nossob
Rien au waterhole avant 8h15, une Hyène brune et peu de temps après des Gnous.

Nous déménageons à Urikaruus, un de mes camps préférés, sans barrière (unfenced camp),  après Grootkolk. Là aussi il est très difficile d’obtenir des nuitées, ces deux camps sont prit d’assaut sitôt les réservations ouvertes, onze mois à l’avance ! J’ai obtenu 4 nuits ce qui n’est pas mal du tout.
Nous quittons le camp vers 8h, nous avons un long chemin, 180 km à maximum 50 km/h et de nouveau au gré des rencontres.
En route des Lions, un PCG qui m’a fait bien rire… en tordant sa tête dans tous les sens… un peu comme un Hibou.


Nous arrivons vers 16h30, Jacques nous accueil, il est content, moi aussi. Nous emménageons dans la cabine No 3. Très bonne cabine, mais comme toutes les cabines sans trop d’ombre pendant l’après-midi.
Souper rapide, salade de carottes rouges. Charly Fax est de retour. Elle était partie de l’autre côté de la vallée, bien loin, bien trop loin pour avoir de bonnes observations et photos. Elle a 2 chiots.
Concert de Lions, Hyènes et Chacals tout au long de la nuit.

28.11.2017
La Hyène brune revient, mais de bonne heure et les Gangas namaqua survolent le camp. Des Calaos leucomèle se courtisent.

Et nous partons vers 9h00. Le premier aigle que nous voyons est un juv. Bateleur des savannes. Et entre Dalkeith et le 14th, Deux Cheetahs sont couchés derrière un gros tronc. Je ne reste pas assez longtemps pour les identifier. On sait… je sais que les Guépards bougent beaucoup et se retournent souvent, donc en principe l’opportunité de voir l’intérieur de leurs pattes avants ou à la limite le coté de leur tête. Ils seront identifié…. Un sera identifié à 90% comme étant Lizzie, merci Melanie, l’autre… Impossible 😥

Dans les grandes dunes juste avant Mata Mata, nous rencontrons Nicole et Sebastien, mes amis allemands que j’ai rencontrés à Upington chez Evelyn and co. . Ils nous invitent à prendre un verre sur leur terrasse à KTP. Un bon verre de blanc, bouteille qu’ils ont ramenés du Cape. Bien fraiche… un régal… Merci les amis. Nous cherchons la Chouette effraie qui était sous le toit de la tente No 10, depuis un bon bout de temps…. Raté… les gardiens l’on chassée  😈

En rentrant nous retrouvons nos petits hiboux, encore merci Enrico ❤
et nous sommes bloquées sur la route par 3 Sprinboks !!!


Je grille des patates entourées de lard sur le braai en plus de la viande habituelle. Que c'est bon, on se régale   😎
A la nuit tombée un Lapin vient boire un coup de même qu'un Grand-Duc de Verreaux. Un Léopard approche…… les voisins sont tellement bruyants qu'il s'en va… à toute allure… photo ratée évidemment, "out of focus"….pas réglée pour cette distance  👿

6h30 le Lion bigle est au waterhole, il se prélasse, se tourne et se retourne. Il a une grosse plaie à l'intérieur de la patte arrière droite (comme déjà vu la nuit d'avant). Il est resté presque toute la journée sous les arbres adjacents, à l'ombre. Il fait peur aux Springboks qui voudraient venir boire

Les Sandgrouses survolent à nouveau le point d'eau et un Martinet des maisons et quelques autres oiseaux,

dont une première pour moi, un Monticole à doigts courts  😎
583. Short-toed Rock-Thrush/Monticole à doigts courts - 60 pts

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Jacques s’en va ce matin, il a sa semaine de congé. Il est remplacé par Nico avec qui j’irai aussi contrôler le moteur des pompes à eau. Vue des cabines depuis la pompe à eau :

Nous partons tard. Nous allons au Sud, d’abord un Aigle martial puis un Phacochère… qui s’enfile dans une caverne au pied de la falaise. Est-ce son repaire ? Il y en a peu dans le parc, c’est donc une observation super intéressante.

Puis un Faucon, des Autruches en palabres, un Héron mélanistique, des Aigles ravisseurs. Au retour nous trouvons un deuxième Phacochère. Celui-ci suit une piste sur la route… Un papa Autruche s’occupe de ses rejetons, mais maman n’est pas loin et des Koudous et des Aigles ravisseurs

Nous retournons au camp, le Lion est toujours couché sous les grands arbres. Nico vient me chercher pour aller contrôler que tout fonctionne bien vers les containers. C’est le moment où le Lion a décidé de se lever, il nous précède, tout près du baraquement, je l’ai à l’œil pendant que Nico fait son boulot.

Une Autruche arrive au bord de l’eau, s’agenouille… et se met à boire !!!! jamais vue une Autruche boire dans une telle position  😆

Pendant que je l’observe quelque chose attire mon attention sous le meuble de la cuisine, à ma gauche. C’est un rat qui vient guigner de temps en temps, lui aussi est curieux. Je me prépare et lui tire le portrait !

Charly est couchée sous les balcons des cabines, sans doute attendant que quelqu’un lui lance quelque chose, comme beaucoup le font… alors que c’est interdit ! c’est la mort de ces petits animaux, qui ne prendront même plus la peine de chasser et d’apprendre à chasser à leur progéniture.
Un Grand Duc de Verreaux vient boire et s’envole sur l’arbre mort en face. Jolie silhouette. Puis arrive un Chat sauvage africain et un Chacal.

Alors que Liz est partie se coucher, je vais vers Enrico et son copain Larry qui logent dans la cabine d’à côté, avec ma bouteille d’Amarula sous le bras, boire un verre et se raconter nos observations du jour. Encore une agréable soirée en amis, cela me change d’être toute seule à la tombée de la nuit… comme le matin de bonne heure  😛
30.11.2017
Le Lion a laissé la place à une Autruche qui s’enfuit en courant, cela doit encore sentir le gros chat… Charly rentre… de chasse ? Un bel Aigle me survole. Quel est-il ? Après demande d’identification c’est un juv. Aigle ravisseur. Des Ecureuils fouisseurs prennent le ptit déj , des oiseaux les regardent.

Je parts vers 8h30. Je pense aller jusqu’à Kamqua.
Le premier oiseau est une Huppe d’Afrique ensuite des Springboks remontent vers les dunes, joli tableau dans ce décors. Ensuite une Piegrièche fiscale et …. des Cheetahs. WOW…. La chance…. encore. Entre le 13ème et le 14ème, ils sont 4, couchés sous un petit arbre. Se lèvent de temps en temps et je peux photographier toutes les pattes, mais il me faudra près de 2 heures pour en arriver à bout. Ce sont les Mousquetaires.
Je retrouve nos petits Hiboux, Enrico je me suis tellement régalée à  les regarder. Je ne reste pas longtemps pour ne pas les déranger.

Encore dans les loops, il y a des Oryx et je trouve aussi des Oedicnèmes tachards. Je les aime bien ces oiseaux… qui semblent toujours à moitié endormis 😆  puis une bonne centaine de Travailleurs à bec rouge. Ils sont presque toujours en groupe, se déplacent en groupe. Un peu plus loin tout un groupe, plus modeste, de Vanneaux couronnés, assez communs dans le parc.

Il y a des nuages, cela fera un beau couché de soleil. Et il est très beau. Même la encore presque pleine lune est belle à travers les nuages. Ce soir thon, p-de-terre grillées tomates et oignons. Enrico et Larry s’en vont de très bonne heure demain matin, jusque près de George sur la côte de l’Océan Indien…. Un long chemin. Enrico nous apporte leur surplus que nous acceptons volontiers. Finies les sorties furtives …………

1.12.2017
De nouveau, au levé du soleil, quelque chose plonge dans le bassin, une Hirondelle à tête rousse, puis quelque chose de plus coloré, je ne peux le distinguer vraiment. Je verrai mieux quand je déchargerai les photos sur mon laptop. Il s’avérera que c’est certainement le plus improbable et incroyable oiseau à trouver dans le parc. Un Martin chasseur du Sénégal 😎

Puis une troupe de Springboks descendent la colline. Un couple de Calaos leucomèle se courtise sur le rebord de la fenêtre de la cuisine. Il lui offre un petit scarabée.

Nous partons d’assez bonne heure, nous déménageons encore… à Nossob. C’était dans le but d’avoir la chance de retrouver des nuits à Grootkolk ou de retourner à Lijesdraai dans la chance de voir « mon » Safran.
A propos de déménagement, de toute façon pour trouver des animaux ou des oiseaux, faut rouler un peu dans le parc, les chercher, ce n’est pas un zoo. Alors rouler et revenir à la case départ ou rouler pour changer de lieu revient au même, et c’est souvent le seul moyen d’avoir des nuits dans les camps sur-demandés.
Pas grand-chose en route, nous arriverons tôt. A Dikkaardskolk il y a une baignoire et les oiseaux s’en délectent.

Ils n’ont pas trouvé de chalet à 2 chambres… je ferai avec (ou sans). Peu après notre arrivée un lièvre nous fait une petite visite. J’ai le temps de le photographier tandis qu’il s’enfuit en me voyant.

Puis le rituel du braai, une fois encore,  et encore le rituel des papillons de nuit  👿   une belle vue…. que demander de plus !
2.12.2017
Ce matin je parts seule à 6h 30, je veux aller à Lijersdraai, voir si je trouve Safran. Liz à décliné, c’est trop tôt  😕
Le premier animal est un Steenbok, puis un Autour chanteur avec un kill. Il vient d’attraper une souris ou quelque chose comme ça. La dévore presque entière ! Et encore une Crécerelle aux yeux blanc, je les aime ces Faucons aux yeux clairs, tous les Faucons d’ailleurs.

A lijesrdraai je ne trouve que des traces….. j’ai pourtant cherché presque partout !!!

A Bedinkt il y a un Héron garde-bœufs. Un peu plus loin une tornade jaillit du sol, impressionnante, j’ai même reçu des cailloux sur le côté de la voiture ! Puis un magnifique Aigle ravisseur.

A Cubije Quap il y a des Bateleurs des savanes et un Vautour africain. Apparemment le Vautour était là le premier et les Bateleurs tentent de l’intimider !

J’arrive au camp, je prépare une omelette au jambon, pas assez baveuse d’après mon goût et je trouve toutes les fenêtres fermées, mais pourquoi ? J’ai besoin d’air, j’ouvre, l’humeur n’est pas au top ! Mieux vaut un courant d’air tiède que pas d’air du tout, surtout si la moiteur de la pièce nous fait transpirer ! En plus une fois que l’air con stop (vers 21h30) et qu’il fait bon dehors au milieu de la nuit et quand les rideaux sont ouverts, l’air frais peut entrer et il fait vachement meilleur à l’intérieur… et puis je n’aime toujours pas le noir !!!
3.12.2017
Debout à l’aube, une fois de plus. Je profite du paysage, du levé de soleil, que c’est beau.

On part vers 8h30, les premiers animaux sont des Lions, trois frères je pense, pas trop endormi s. A Kwang wow de nouveau 5 Cheetahs, identifiés comme étant CASTER  et ses adolescents, encore une fois merci Melanie ❤


Puis un Agama perché sur un petit tronc et au prochain waterhole un  Ecureuil fouisseur. Bizarre Ecureuil qui semble pêcher quelque chose, mais quoi. C'est pas pour boire, il  peut le faire en se penchant, mais il semble avoir une Libellule dans ses griffes ???

De nouveau un Lion, un Vautour Oricou et encore un Aigle ravisseur. C'est pleine lune, je profite de faire des photos. Un Chacal vient guigner à notre porte et s'en va de guerre lasse… nous  n'avons  rien pour lui. Grgrgr

à suivre…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s